Vivre à Limoges Octobre 2018 – Grand stade et transparence : la preuve par l’exemple…

Grand stade et transparence : la preuve par l’exemple …

Les prochaines élections municipales auront lieu en…2020. Pourtant, la campagne électorale semble déjà lancée et il y a de quoi s’attrister au vu des éléments de langage utilisés par nos opposants. Le ton est donné : tout sera bon pour sortir les sortants!

Dans ce contexte, votre majorité municipale s’attache à prolonger sans relâche son action au service de tous les limougeauds.

En octobre, le demi-grand stade qui aura finalement coûté la somme de 63 millions d’euros sera enfin livré. Il n’est pas inutile de rappeler qu’il fut initialement budgété à hauteur de 36 millions d’euros par l’ancienne majorité. N’ayons pas peur des mots : cette très coûteuse structure est le symbole de la gabegie financière de nos prédécesseurs, dont nous avons tous été les victimes collatérales. Ce stade – au final – nous l’aurons entièrement payé, erreurs de conception, dérapages et malfaçons comprises !

Pour autant l’opposition et ses alliés, toute honte bue, feignent aujourd’hui d’oublier ce fiasco dont ils sont seuls et uniques responsables. Pis : sans la moindre pudeur, ils accusent la majorité municipale de ne pas suffisamment investir pour la ville. Quel culot!

Ce faisant, ils passent sous silence qu’en 2017, le stade a absorbé près de 25 % du budget d’investissement de la ville et près de 30 % en 2017, provoquant ainsi une hausse des taux d’imposition afin de corriger les erreurs du passé.

Malgré cela votre majorité a travaillé avec des marges de manœuvre réduites pour des équipements au service de tous. A titre d’exemple depuis le début du mandat nous avons investi 14 millions d’euros dans les écoles de la ville dont certaines étaient dans un état de vétusté avancé. Nous avons refait nos principales rues piétonnes après vous avoir consulté; refait les Halles Carnot ; initié la réfection des halles centrales qui retrouveront bientôt leur splendeur d’antan (6,3millions d’euros).

Et loin de ne s’intéresser qu’au centre-ville comme certains opposants se plaisent à le dire votre majorité municipale sous l’impulsion d’Emile Roger Lombertie et de son adjointe Catherine Mauguien Sicard a aussi fortement investi dans les quartiers avec le concours de l’Etat, de Limoges Métropole et de bailleurs publics et privés. La Bastide se transforme, jour après jour, et s’ouvre sur la ville. A la fin de l’année viendra le tour des Portes Ferrées, puis à partir de 2019, de Beaubreuil et du Val de l’Aurence. Les études sont en cours : au total, la ville consacre à ses quartiers des dizaines de millions d’euros – qui ont un effet de levier sur d’autres financements publics pour atteindre plusieurs centaines de millions – pour les rénover et offrir aux Limougeauds qui les habitent d’autres conditions de vie.

Cela sans oublier la continuité piétonne restaurée sur la rive droite de la Vienne jusqu’au pont de la Révolution, les mobiliers de repos qui ont été posés et le plan d’aménagement en cours qui reste encore à concrétiser car fortement attendu par nos concitoyens.

Tout cela, nous l’accomplissons, jour après jour, dans la concertation et en toute transparence. Car, nous l’avons bien compris, les Limougeauds ne veulent plus de l’opacité dans la gestion des affaires de la cité qu’ils ont reprochée aux élus de l’ancienne majorité. Chaque dossier important qui engage notre qualité de vie – rues piétonnes, place de la République, bords de Vienne, rénovation urbaine des quartiers, bientôt quartier Marceau-Carnot – est systématiquement exposé et discuté avec celles et ceux de nos concitoyennes et de nos concitoyens qui le souhaitent.

De la même façon nous avons transformé ce bulletin municipal en magazine de ville de façon à vous donner une information factuelle et la plus exacte possible, multiplié les interventions de la ville sur les réseaux sociaux pour toucher notamment les plus jeunes, transformé la mairie en maison de verre pour la presse locale. Nous diffusons l’intégralité des conseils municipaux sur internet et avons créé, en 2015, une commission éthique et transparence, totalement indépendante, à la suite de notre adhésion à la charte Anticor pendant la campagne électorale. Cette volonté de transparence, nous la renforçons aujourd’hui : au dernier conseil municipal, vos élus ont voté l’adhésion à « Transparency International », association qui lutte pour que la démocratie devienne réellement et totalement synonyme de transparence.

Aujourd’hui, Limoges est la seule ville de Haute-Vienne et de Nouvelle-Aquitaine à avoir accompli ce chemin et l’une des rares en France avec Paris, Grenoble et Rennes. Loin des chicayas et des aboiements, nous traçons notre sillon ; Obstinément et avec un objectif : être digne de votre confiance, vous qui nous avez choisi pour vous servir.

Guillaume GUERIN

 


UMP Haute-Vienne