(Mis à jour) Venue de Valérie Pécresse à Ambazac.

Chers adhérents, chers amis,

Retrouvez ci-joint les reportages de France3 Limousin tournés lors de la conférence de presse organisée à Limoges juste avant le meeting d’Ambazac.

Vous retrouverez également très prochainement l’intégralité des photos prises lors de cet événement qui a été, grâce à vous, une pleine réussite !

 

 

La droite locale unie autour de Valérie Pécresse, de passage en Haute-Vienne

 

UMP, Valerie Pecresse, Remy, Guillaume Guerin, Dt Lombertie - Eric ROGER  UMP, Valerie Pecresse, Remy, Guillaume Guerin, Dt Lombertie – Eric ROGER

Valérie Pécresse était à Limoges puis Ambazac où elle tenait un meeting samedi soir. Derrière l’ex ministre, toute la droite locale affichait l’unité.

Samedi après-midi, l’ensemble des responsables politiques de droite se sont réunis au Cheverny, avenue Baudin à Limoges, quelques heures avant un meeting à Ambazac avec, en tête d’affiche, Valérie Pécresse.

« Toute la droite de la Haute-Vienne unie et réunie, c’est assez rare pour être noté», a lancé Guillaume Guérin, président de Haute-Vienne Alternance. Françoise Adam, Nathalie Delage, Sarah Gentil, Raymond Archer, Camille Geutier, Rémy Viroulaud, Roger-Emile Lombertie, Guillaume Guérin, ou venu de la Creuse, Jean Auclair étaient quelques unes des personnalités réunies autour de l’ancienne ministre.

« Grâce aux nouvelles règles électorales (*) nous allons multiplier par 6 le nombre d’élus de droite, voire par 12. Nous sommes en train de tisser et développer un véritable réseau », a affirmé Guillaume Guérin. « La fédération a rompu avec ses vieux démons à ajouté Rémy Viroulaud. En politique, nous devons regarder devant et pas dans le rétroviseur ».

Valérie Pécresse s’est félicitée de «  cette unité retrouvée. »

Se voulant très proche et à l’écoute des responsables politiques locaux, « ici, je ne suis pas ministre, je suis Valérie », elle a évoqué la situation « dramatique » dans laquelle se trouve le pays. « On m’en parle ici, en Haute-Vienne, et même en Corrèze. »

« A Limoges, on espère le second tour! »Selon Guillaume Guérin, « les socialistes pourraient avoir des surprises pour les prochaines élections dans deux ou trois communes et subir des déconvenues. Bellac, Magnac-Laval, Saint-Just-le-Martel ou Aixe-sur-Vienne en font partie. Et à Limoges, on espère le second tour! »

« La Haute-Vienne est une terre de résistance, un territoire de reconquête. L’unité de la droite commence par les municipales, dans chaque village de France » a conclu Valérie Pécresse.

Après le meeting d’Ambazac, elle a rejoint Meymac où elle a des attaches familiales et où, comme chaque été, elle passe ses vacances.

Franck Lagier

(*) Le seuil à partir duquel le mode de scrutin proportionnel par liste est en vigueur pour les élections municipales est désormais de 1.000 habitants et non comme par le passé de 3.500.


UMP Haute-Vienne