Tribune de Guillaume Guérin – Vivre à Limoges Avril 2019

Cette nouvelle année fut marquée par la disparition du président de notre agglomération. Gerard Vandenbroucke après un long et digne combat contre la maladie, s’en est allé le 15 février 2019 laissant derrière lui l’empreinte de celui qui fut à la fois le dernier président de la Région Limousin et le premier président de notre toute nouvelle communauté urbaine.
Cette nouvelle strate dans l’intercommunalité (obtenue après de longues et techniques négociations),  que beaucoup considèrent à tort comme le Graal suprême pour Limoges, le sésame de tous les possibles, n’est en fait qu’un outil.

Appelons le moyen si l’on veut , qui au mieux doit nous permettre comme ce fut le cas cette année d’obtenir une dotation supplémentaire (2,9 millions d’euros) et à minima nous amener à travailler de concert gauche et droite au service de notre territoire, et que pour cela cette transformation était nécessaire.
Lors du renouvellement des instances exécutives de la communauté urbaine, le poids de la ville centre a enfin était apprécié à sa juste valeur, certains de nos collègues élus des communes périphériques ayant décidés de dépasser les clivages en nous attribuant la première vice présidence et je tiens à les en remercier.
Bien sûr certains dénonceront avec leurs  arguments cette mutation supplémentaire de notre EPCI prétextant  factuellement qu’il s’agit là d’un affaiblissement  des communes au profit de la communauté mais pouvions nous donc nous opposer à l’esprit et à la l’être de la loi qui depuis des années tant à renforcer le pouvoir des intercommunalités ? Évidement non…

Ainsi dans les mois et les années à venir, il nous incombera de réfléchir à la vision,  au projet que nous souhaitons pour Limoges et pour son territoire.
Il nous faudra être ingénieux et surtout il nous faudra être en mesure de travailler dans un véritable esprit d’équipe tant le contexte économique et budgétaire pèse sur toutes nos décisions.
Dans l’immédiat il est de notre devoir de faire en sorte que tous ces transferts de compétences s’opèrent sans qu’il n’y aient de conséquences sur les usagers ou sur les fournisseurs, en ce sens vous pouvez faire confiance au maire de Limoges et à ses équipes pour alerter dès qu’il le faudra en cas de problème les décideurs concernés.
Il est aussi urgent d’apprendre à nous fédérer systématiquement sur les projets stratégiques comme nos voisins Corréziens ou plus lointains basques savent si bien le faire !
Cette volonté commune de défense des intérêts de notre territoire nous devons la démontrer sur tous les sujets sensibles, le cas de l’entreprise Madrange et la concurrence corrézienne qui s’installe dans le même secteur d’activité doit nous amener à être très vigilants…
Nous savons que c’est la seule condition pour défendre notre territoire lorsque nous arrivons à tirer dans le même sens, nous obtenons de belles réussites, les  OSP ( obligations de service publique ) à l’aéroport en sont un parfait exemple.
Aujourd’hui, grâce au travail en commun de tous les élus, il est dorénavant possible de relier Paris par avion dans de bonnes conditions et à un coût abordable !
En revanche il est dommage de voir qu’un festival pop rock tant attendu par la population ne puisse voir le jour faute de soutien des autres collectivités…
Dans les démarches qu’elle avait entrepris avec les professionnel de ce monde, la ville de Limoges qui s’apprêtait à faire un geste très significatif s’est heurtée à l’indifférence ou pire la défiance des autres à collectivités privant ainsi Limoges d’un festival qu’elle attend et qu’elle mérite.
Sur ce sujet, les mois à venir doivent nous permettre de convaincre les autres collectivités qu’il est à nos yeux plus habile de contribuer au financement d’un festival géré par des professionnels (qui n’en doutons pas serait une réussite progressive car il y a une demande), que de financer les déficits chroniques d’événements qui de part leurs structurations même,  ne pourront jamais s’équilibrer…

Avec cette arrivée des beaux jours, la majorité municipale invite l’ensemble des Limougeauds à investir les bords de vienne, les parcs municipaux et à découvrir les nombreux chantiers qui fleurissent dans notre belle ville pour leur bonheur futur.


UMP Haute-Vienne