Aide toi, le ciel t’aidera… peut-être

Le temps du confinement va durer, cette phrase signée Edouard Philippe est-elle vraiment une surprise?

Les récentes annonces du gouvernement concernant le port du masque dans l’espace public place une nouvelle fois les collectivités locales en première ligne dans la gestion de la crise.

Après avoir rabâché à longueur d’interviews que le port du masque n’était pas prioritaire “voir inutile” pour les simples citoyens lors de leurs brèves et indispensables sorties, voici que pointe dorénavant une toute autre musique.

Sans doute rassuré par les premiers stocks qui se constituent enfin (grâce en partie aux réquisitions faites auprès des collectivités locales ayant eu l’intelligence d’anticiper les commandes) ; le gouvernement via le directeur général de la santé évoque l’idée selon laquelle le masque serait “une mesure essentielle de protection” incitant dorénavant les citoyens à sortir masqués.

De nombreux maires et élus locaux multiplient les initiatives pour inciter et favoriser la protection de leur population. A Limoges nombreuses sont les mesures qui furent très tôt mises en place afin de protéger celles et ceux qui allaient devoir affronter directement cette triste crise sanitaire. Les personnels de nos EHPAD ont tous dès le premier jour disposé d’équipements de protection adéquats, qui ont été complétés par des masques à visière conçus en un temps record par la société limougeaude Starplast qu’il convient ici de remercier ; en particulier son dirigeant Michel Cornard ; qui a été d’une très grande écoute et d’une réactivité absolue.

Dans la rubrique remerciements, je tiens tout particulièrement à saluer la générosité de mon ami Gérard Nouailhas dirigeant de la société Perfecta, qui, à la suite d’un simple appel téléphonique, a offert 100 litres de gel hydroalcoolique à la Ville de Limoges.

En ces temps difficiles où règne plus que jamais l’adage “aide-toi le ciel t’aidera” les collectivités locales doivent sans cesse anticiper.

Partout en France les maires et élus locaux constatent chaque jour l’impréparation totale de l’Etat conduisant les intéressés à prendre directement le taureau par les cornes. Cette dernière affaire des masques en est la parfaite illustration. Nombreux sont les élus qui n’ont pas attendu qu’on vienne leur dire que les masques étaient un outil essentiel de protection. Nombreux sont ceux qui ont tenté d’anticiper ces commandes, seulement voilà, il n’y a pas ou peu de masques disponibles. Bien sûr, il existe des entreprises qui proposent à des prix très divers parfois prohibitifs des masques jetables (sachant que sur ce modèle il faut compter idéalement 2 masques par jour et par personne). Pire encore, ces entreprises bien souvent importent des produits de l’étranger et les déconvenues même pour les collectivités les plus performantes sont nombreuses (livraisons reportées voire impossibles).

A l’échelle de la Ville et de la communauté urbaine nous avons opté pour des commandes massives de masques lavables et réutilisables. Pour ce faire, nous avons pris attache avec de nombreuses entreprises régionales et nationales et avons engagé des groupements de commande afin de lisser au maximum les prix.

Les temps sont extrêmement difficiles. Plus que jamais la solidarité entre les acteurs locaux est d’actualité. Pour ma part, je reste en contact quotidien avec les principaux élus du sud ouest comme Alain Rousset et Nicolas Florian afin de m’assurer de la fiabilité et de la capacité des entreprises avec lesquelles nous avons engagé des tractations à nous approvisionner en quantité suffisante et dans des délais raisonnables.

Dans cette période de grande incertitude où le mot confiance retrouve tout son sens je tiens là-aussi à remercier particulièrement les services de la région, son président et le maire de Bordeaux pour l’aide précieuse qu’ils nous apportent dans l’établissement des contacts que nous sommes en train de tisser.

A Limoges, je tiens à saluer la détermination d’Émile Roger Lombertie dans la protection qu’il cherche quotidiennement à apporter tant aux acteurs qui luttent contre cette crise qu’aux citoyens.

Les préconisations qu’il a récemment formulées en sa qualité de médecin sur le port du masque ne doivent nullement être perçues comme une contrainte supplémentaire sortie du cerveau de l’élu ou d’une quelconque administration.

Ces préconisations visent à protéger l’ensemble de nos concitoyens et particulièrement les plus faibles. Aucun arrêté imposant le port du masque n’ayant été pris et ne pouvant être pris à cette heure en la matière mais nombreux sont ceux parmi vous qui légitimement demandent à être équipés en masques.

Qu’ils soient assurés que leur maire et que leurs élus municipaux et communautaires travaillent d’arrache pied avec leurs réseaux respectifs pour fournir dès que possible à la population ces équipements.

Certains d’entre vous, comme le précisait Emile Roger Lombertie, peuvent peut-être d’ores et déjà procéder à l’auto-fabrication de masques, en s’appuyant sur les différents tutoriels disponibles par la presse et sur le site de la Ville de Limoges. Même si j’en conviens, cette solution n’est pas à la portée de tous.

Dans cette crise sanitaire qui est d’ores et déjà économique, il n’y a pas de grand ou de petit geste. Les artisans des différentes chambres des métiers l’ont parfaitement compris, puisque certains d’entre-eux s’apprêtent à produire avec leur matériel ces masques tant attendus.

Ce billet s’arrêtera là pour ce soir. Les jours et les semaines qui s’annoncent seront rudes pour bon nombre d’entre nous. Ayons une pensée pour notre personnel soignant et gardons à l’esprit cette fraternité si chère à notre République même quand l’Etat devient défaillant.

Fidèlement à vous,
Guillaume GUERIN


UMP Haute-Vienne